BIENVENUE = 7€ dès 49€ (1er Achat) | Livraison Offerte*

Codes : SOLDES8 = 8€ dès 69€, SOLDES10 = 10€ dès 120€

Entretenir le poil de son chien

Entretenir Poil Chien

COMMENT BIEN ENTRETENIR LE POIL DE VOTRE CHIEN ?

Entretenir le pelage du chien

Entretenir correctement le pelage d’un chien peut être très facile ou au contraire très compliqué. Il existe de grandes variétés de fourrures : courtes, longues, denses, épaisses ou au contraire fines.

C’est pourquoi le brossage ou les besoins en alimentation varient d’un chien à l’autre. Les poils sont un excellent indicateur de la santé de votre compagnon. S’ils deviennent ternes, cassants, ou qu’ils se mettent à tomber, c’est sans doute le signe que quelque chose ne va pas.

Cela peut venir d’une alimentation inadaptée, d’une maladie, d’un état émotionnel anormal, etc. Il existe différentes manières d’entretenir le poil de votre chien de l’intérieur et de l’extérieur. Ces quelques astuces vous permettront de mieux comprendre l’importance d’un pelage en bonne santé, ainsi que les moyens de lui apporter brillance et vitalité. Parce qu’il le vaut bien !

Les poils du chien

Les poils jouent différents rôles sur la santé du chien. Ils sont avant tout une barrière protectrice qui protège votre animal des agressions extérieures, et doivent donc être forts et résistants. Ils vous indiquent si votre chien est en bonne santé et si son alimentation est adaptée.

Chaque race de chien dispose de sa fourrure bien à elle, et c’est pour cela que tous les chiens ne résistent pas de la même manière aux intempéries, par exemple. La fourrure de votre chien est un isolant thermique naturel, ainsi qu’une protection contre les UV du soleil et même contre les chocs.

Le poil traverse 3 phases au cours de sa vie : une phase de croissance, une phase intermédiaire durant laquelle il blanchit, et une phase de repos, qui précède la chute du poil. Les poils se régénèrent et repoussent sans cesse, mais ce processus peut être ralenti ou rendu inefficace si le pelage de votre chien n’est pas entretenu.

Les poils sont composés presque entièrement de protéines. Si l’alimentation de votre chien n’en comporte pas assez, il se peut que celui-ci se mette à perdre ses poils, qui peuvent aussi devenir cassants et secs. Ceci n’est généralement pas bon signe.

Des recherches ont même démontré que les chiens à poil long avaient des besoins en protéines plus élevés que les chiens à poil court.
De même, un déséquilibre et vitamines, acides gras, oligo-éléments et acides aminés peut perturber la barrière de protection immunitaire de l’animal : sa peau et ses poils.

Astuces pour entretenir au mieux le pelage de votre chien

L’entretien du poil de votre chien ne se résume pas à un brossage hebdomadaire ou à quelques compléments alimentaires donnés de manière arbitraire sans l’avis d’un vétérinaire ou expert en nutrition animale.

Pour un poil en bonne santé, il faut s’assurer avant tout de bien connaître votre chien et les spécificités liées à sa race. Que vous ayez un Labrador ou un Caniche, quelques habitudes seront à prendre pour garantir la santé de son pelage.

Soigner son alimentation

Ration Ménagère, croquettes industrielles, pâtée, ou encore BARF, tous les types d’alimentation pour chien ont leurs bons côtés. Mais quelle que soit celle que vous choisissez, elle devra répondre aux besoins nutritionnels de votre animal.

Le plus important est de vous appuyer sur la qualité et la composition de son alimentation. Sachez que parce qu’une étiquette renseigne un aliment, cela ne veut pas nécessairement dire que celui-ci est de qualité et/ou en quantité suffisante. C’est pour cela qu’il est également important d’apprendre à décoder les emballages de croquettes.

Assurez-vous que la ration de votre chien contient ces quelques indispensables de la beauté du pelage sans excès mais en quantité adéquate par rapport aux besoins de votre chien :

Zinc (les chiens à poils longs ou au pelage sombre ont des besoins plus importants en ce micronutriment),

Vitamines A et E (en fonction de la qualité de l’alimentation, un apport plus important en vitamine E, un super anti-oxydant pourra être plus qu’utile),
Vitamines hydrosolubles du groupe B et C (certaines pathologies demandent des apports plus important),
Biotine (indispensable au métabolisme),
Acides gras, dont omégas 3 et 6, avec un ratio entre les deux ajusté et compris idéalement entre 1 et 5.

Les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires, à condition qu’ils soient envisagés dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, peuvent être très bénéfiques pour la santé de votre chien. Selon leurs bienfaits, et avec l’aide d’un vétérinaire, vous pourrez déterminer ce dont votre animal a besoin et lui donner un petit coup de pouce.

Pour des poils en bonne santé, les professionnels recommandent différents compléments alimentaires, parmi lesquels :

La levure de bière : c’est une excellente source de pré/probiotiques, mais également de vitamines du groupe B. On en trouve très facilement et elle peut être très utile, notamment lors de transitions alimentaires. C’est aussi un bon allié pour la beauté du pelage et des griffes de vos compagnon.


Les vitamines du groupe B améliorent la pousse du poil et la texture du derme (vitamine B2), ont une activité anti-séborrhéique (vitamine B6). Ils sont indispensables au métabolisme des acides gras (B6) et assurent la protection de la peau (PP, B2, B6).

En raison de son goût un peu particulier, la levure de bière est également très appétente pour les chiens. Vous pouvez en saupoudrer sur une pâtée ou un nouvel aliment pour faciliter son ingestion. Elle est notamment conseillée pour nourrir les chiens difficiles.

L’huile de germe de blé : L’huile de germe de blé est riche en vitamine E, zinc, magnésium et acide pantothénique. Grâce à ses constituants, elle est très efficace pour lutter contre la chute des poils et le pelage terne.

Des compléments en biotine : La biotine, est une vitamine (B8) souvent appelée coenzyme R, vitamine H, ou encore vitamine B7. C’est une coenzyme qui participe au métabolisme des acides gras, des glucides et des acides aminés, ainsi qu'à la biosynthèse des vitamines B9 et B12. La biotine possède un rôle fondamental dans la pousse du poil et l'équilibre du derme.

Des algues : Comme le Varech ou le Kelp, par leur richesse en minéraux favorisent la pousse du poil ainsi qu’une excellente pigmentation. Les algues sont souvent riches en zinc.

Le zinc est un oligo-élément intervenant dans le métabolisme général du chien et nécessaire aux multiplications cellulaires et aux synthèses protéiques. Il joue un rôle important dans la texture du derme et la qualité du poil.

La carotte : Même si elle est le plus souvent consommée dans sa forme naturelle, la carotte est également utilisée comme complément alimentaire en raison de ses nombreuses vertus. Très plébiscitée pour la santé de la peau et du pelage, elle renferme beaucoup d’antioxydants sous la forme notamment de bêta-carotène, (non la carotte ne colore pas les poils ! Au contraire. Elle pourra en revanche colorer légèrement les selles).

La dépigmentation notamment des chiens et chats à pelage sombre (le roussissement des poils noirs par exemple ou l’éclaircissement des pelages roux) est liée notamment à un défaut d’apport en certains acides aminés : la phénylalanine et la tyrosine.

Des travaux réalisés sur des chiots Terre-Neuve et sur des chiots Labradors noirs montrent que dans l’espèce canine, les niveaux de phénylalanine et de tyrosine nécessaires pour garantir une pigmentation optimale du pelage noire sont plus de 2 fois supérieurs aux besoins minimums.

Quant au roussissement des chiens à pelage blanc ? Il est essentiellement lié à la qualité de l’alimentation dans son ensemble, voire le plus souvent à la génétique (les « vrais » pelages 100% blanc sont très rares).

Les huiles de poisson

Au même titre que les compléments alimentaires « végétales », les huiles de poisson sont souvent utilisées pour compléter l’alimentation de nos chiens et chats pour favoriser la brillance du poil et la qualité de la peau.

Les huiles de poisson appartiennent à la famille des acides gras polyinsaturés (AGPI). Ce sont des lipides particuliers que l'on peut classer en deux grandes familles, les n-6 et les n-3 (les oméga-3 et -6). Ils assurent notamment un bon fonctionnement des fonctions vitales, surtout dans les périodes cruciales de croissance et de vieillissement, et contribuent à augmenter l'espérance de vie. Les huiles de poisson sont particulièrement conseillées pour améliorer la qualité du poil.

Un brossage adapté et régulier

Une fois vous être assuré que votre chien est bien nourri, il faudra également apprendre à le brosser correctement. En effet, il est très important d’adapter le brossage à la fourrure de votre animal. Poil long, fin, court ou dense, sont autant de caractéristiques qu’il faudra prendre en compte dans le choix de la brosse adaptée à votre chien. Vous pouvez également vous rapprocher d’un toiletteur si vous n’êtes pas sûr de vous, ou si vous souhaitez offrir à votre compagnon un grand nettoyage de printemps.

En période de mue, de nombreuses races de chien perdent leurs poils, parfois en grande quantité. C’est pourquoi il est crucial d’augmenter la fréquence du brossage. Cela permet d’une part de garantir la brillance du poil, mais également de retirer les poils morts, et ainsi d’éviter à votre chien l’apparition de pellicules.

Le pulseur est un outil principalement étudié pour les chiens sujets aux mues importantes ou à pelage long ou laineux. Il permet de sécher rapidement et correctement le chien, de le dépoussiérer si besoin, d’aérer son pelage et d’espacer les toilettages.

N’hésitez pas à échanger sur le sujet avec des professionnels comme les toiletteurs canins. Souvenez-vous que la santé du poil de votre chien dépend avant tout de la qualité de son alimentation. Un régime adapté mis au point avec un vétérinaire ou un expert en nutrition animale, c’est la garantie d’un pelage sain.