BIENVENUE = 7€ dès 49€ (1er Achat) | Livraison Offerte*

Codes : SOLDES8 = 8€ dès 69€, SOLDES10 = 10€ dès 120€

Comment choisir un antiparasitaire et à quel moment traiter son chien

Antiparasitaires pour Chiens

Pour protéger au mieux votre chien contre les parasites : puces, tiques, phlébotomes, moustiques… l’essentiel est de le traiter avec le bon antiparasitaire et au bon moment.

Toutefois le marché est vaste : shampoings, sprays, colliers, pipettes, comprimés et autant de différentes molécules, huiles essentielles, etc… et il peut être compliqué de s’y retrouver et de choisir. Découvrez nos conseils pour bien choisir et traiter au bon moment.

Quand traiter son chien ?

Un traitement sans interruption tout au long de l’année est recommandé, les hivers doux favorisent la présence de parasites tout au long de l’année sans interruption et même quand il fait froid, les puces se développent très bien dans les appartements.

Il est conseiller de traiter tous les animaux du foyer au même moment.
Si vous avez arrêté le traitement pendant l’hivers, pensez à reprendre un traitement antiparasitaire dans le dernier mois de l’hiver pour que votre chien soit bien protégé au printemps lorsque la pression d’infestation redevient forte.

Si vous voyez 1 puce sur votre animal c’est qu’il faut aussi traiter l’environnement car cette puce a déjà pondu une centaine d’œufs (tout comme ses camarades que vous ne voyez pas forcément dans le pelage de votre toutou) et ces œufs se développent chez vous pour donner de nouvelles puces, il faut tout de suite bloquer l’invasion.

Poudres antiparasitaires pour chien :

Les poudres antipuces et antiparasitaires ont une action curative et préventive. Elle permet de lutter efficacement contre les puces, les tiques, ou encore les acariens.
Pour la quantité, la notice de chaque poudre indique un nombre de gramme par kilo, par exemple 2 grammes par kilo soit 12 grammes pour un petit chien de 6 kilos. Il faut appliquer la poudre antiparasitaire en massage doux en insistant au niveau des plis, du cou et des oreilles.

Plusieurs poudres sont à base de tétraméthrine (Pyréthrinoïde) qui a une action insecticide sur les parasites externes.
Mais les poudres antiparasitaires ne s’utilisent pas sur un chien qui a des lésions cutanées.

Shampoings anti-puces et antiparasitaire pour chien :

Lorsque le chien est infesté, les shampoings antiparasitaires permettent de tuer les insectes et les larves sur le chien qui serait déjà infecté. Il peut également s’utiliser en prévention car il contient un répulsif.

Shampouiner votre chien doit se faire de façon soigneuse, il est recommandé de laisser agir plusieurs minutes avant de rincer minutieusement le pelage de votre chien et de renouveler l’opération au moins deux fois.
Pour les chiots, un shampoing antiparasitaire adapté est obligatoire pour éviter tout risque d’empoisonnement.
Il faut toujours attendre 48h avant de mettre un autre type d’antiparasitaire (pipette, collier, srpay).

Sprays antiparasitaires :

L’efficacité des sprays est bonne et ils sont très utiles en cas d’invasion car l’action est très rapide, la durée d’action des sprays est en moyenne d’un mois, il faut donc renouveler l’application tous les mois de l’année au moins pour être certain que votre animal est bien protégé.

Par contre, l’application du spray peut être insupportable voire dégénérer en véritable bataille avec votre compagnon à 4 pattes… Il faut compter le nombre de pulvérisations qui est souvent important selon le spray (2 à 6 pulvérisations par kilo, faites le calcul pour un chien de 20 kg : au moins 40 coups de spray).
En revanche, il ne faut pas baigner votre chien dans les 48 heures qui suit l’application du spray, ça pourrait diminuer son efficacité.

Pipettes antiparasitaires :

Les pipettes sont efficaces et assez pratiques à utiliser, en général elles sont efficaces pendant 1 mois, il faut donc renouveler l’application tous les mois de l’année au moins pour être certain que votre animal est bien protégé.

Les pipettes peuvent traiter votre chien contre des parasites externes (les puces, les tiques ou même les moustiques), mais aussi traiter contre les parasites internes (certains vers intestinaux), ce qui peut éviter d’administrer plusieurs produits pour traiter contre les parasites externes et internes.

Ne pas baigner le chien dans les 48 heures suivant l’application de la pipette, cela pourrait diminuer l’efficacité du traitement.
Le contenu de la pipette n’est pas sans odeur et peut donner un aspect gras aux poils à l’endroit de l’application.

Pour être le plus efficace, vous devez appliquer la pipette bien sur la peau en écartant bien le poil de votre chien et non sur le poil.

Colliers antiparasitaires :

L’avantage de ces colliers antiparasitaires est que leur efficacité est assez longue (plusieurs mois), ce qui vous évite de traiter votre chien tous les mois.
Il existe des colliers efficaces contre les puces et les tiques pour chien et également des colliers efficaces contre les phlébotomes et les moustiques chez le chien.

Les colliers antiparasitaires sont imbibés de substances actives à libération prolongée, il faut donc bien les mettre autour du cou au contact de la peau (bien ajuster la taille du collier par rapport au tour de cou de votre chien sans trop le serrer).

Les colliers sont concentrés en substance active et leur inconvénient c’est qu’ils peuvent constituer un danger pour les enfants si ceux-ci sont en contact trop rapprochés (nuit avec l’animal contre eux) voire ingèrent de la molécule antiparasitaire (contact avec les mains puis mains à la bouche).

Bien sûr comme pour tout antiparasitaire, une réaction locale d’allergie est possible, s’il s’avère que c’est le cas, enlevez immédiatement le collier de votre chien et consulter votre vétérinaire.

Lorsque vous traiter votre chien contre les parasites, lavez-vous bien les mains après avoir touché le produit en question (spray, pipette, collier) et ne pas toucher votre chien dans la zone d’application pendant les 48h qui suivent le traitement, certes ce qui est plus délicat à faire avec un collier car votre chien l’a en permanence autour du cou.