BIENVENUE = 7€ dès 49€ (1er Achat) | Livraison Offerte*

Codes : SOLDES8 = 8€ dès 69€, SOLDES10 = 10€ dès 120€

cani-VTT

Cani-VTT

Comment bien débuter et pratiquer le cani-VTT avec son chien ? 

Le cani-vtt est un sport canin de traction qui nécessite un vélo tout terrain et un chien.
A la base ce sport était pratiqué pour entraîner les chiens de traîneaux hors saison, il s’est ensuite généralisé et de nombreux sportifs (professionnels ou amateurs) se sont mis à pratiquer le cani-vtt en loisir et certains en compétition.
Aussi, beaucoup de propriétaire de chien se sont lancés dans la pratique du cani-vtt tout simplement pour dépenser davantage leur chien.

Effectivement, les simples balades ne suffisent pas à combler pleinement les besoins de dépense physique d’un toutou actif et dynamique.
Le cani-vtt est alors une bonne alternative, notamment pour les maîtres sportifs n’aimant pas trop la course à pied.
Le cani-vtt est un sport qui nécessite un effort de la part du maître mais aussi de celle du chien, ce doit être un moment de partage et de plaisir. C’est un sport de partage entre le maitre et son chien, il ne s’agit pas de laisser son chien vous tracter en permanence.

Les avantages à pratiquer le cani-vtt avec son chien 

Lorsque vous pratiquez un sport avec votre chien, au-delà de vous faire plaisir et de faire plaisir à votre compagnon à quatre pattes, le cani-vtt procure des avantages :

Il permet au chien d’avoir une bonne dépense physique,
Vous renforcer la relation entre un maître et son chien par le biais d’une activité commune
Pour n’importe quel type de balade, cela renforcera automatiquement l’obéissance et donc l’éducation de votre chien
Cela peut empêcher le développement de troubles du comportement liés à l’ennui et au manque de dépense de votre chien
Aussi, lorsque nous avons un chien, on cherche toujours à répondre à ses besoins et sans s’en apercevoir, cela nous motive à se mettre au sport.

Le matériel nécessaire pour pratiquer le cani-vtt :

Ce sport ne nécessite pas un grand investissement pour commencer. Un vélo tout terrain serait l’idéale, mais si vous avez un vélo classique, ça peut aussi faire l’affaire pour débuter.

Quand vous prendrez gout à cette activité et votre chien aussi, vous voudrez vous aventurer sur des terrains plus vague (foret, chemin…) et là vous investirez dans un vélo tout terrain.
Mais pour pratiquer le cani-vtt, vous aurez besoin de trois matériels indispensables pour pratiquer cette activité :

Une barre fixe, reliant votre vélo à la laisse de votre chien. Une barre fixe est recommandée tout simplement pour garantir votre sécurité et celle de votre chien lors des courses. En effet, si vous attacher directement la laisse de votre chien au vélo, vous risquez la chute et de blesser votre chien s’il avait à ce rapprochez trop vite du vélo ou de changer brutalement de direction. Tandis qu’avec la barre fixe, vous l’attacher à votre vélo et y accrochez la laisse.

Au moins votre chien ne pourra pas venir percuter votre vélo et la distance de la barre permet ainsi d’anticiper si votre chien vous détourne de manière un peu brutale de votre piste.

Une laisse, mais pas n’importe laquelle. Il vous faudra absolument une laisse avec amortisseur afin d’éviter les à-coups qui pourraient finir par blesser votre chien. C’est ce qu’on appelle la ligne de trait qui reliera votre chien à la barre fixe de votre vélo.

Un harnais de traction pour votre chien. N’attachez jamais votre chien au collier ou à l’attache anti-traction d’un harnais ! Privilégiez un harnais adapté afin de répartir la force de traction de votre chien lors de vos courses, en général en utilise les harnais xback (Comment choisir la taille du harnais xback ?) Les bottillons pour les terrains accidentés (ex. avec beaucoup de cailloux, gravier) ou si le Cani-VTT est pratiqué fréquemment, nous vous conseillons d’équiper votre chien de bottines pour protéger ses coussinets et de les hydrater avec des baumes spécifiques.

Si vous souhaitez promener votre petit chien dans un panier, veillez à bien fixer le panier et à sécuriser votre animal : il existe des paniers avec des « grilles » au-dessus pour éviter toutes fuites.
Les paniers sont adaptés uniquement pour les chiens de moins de 12kg.
Pour vous il vous faudra vous équiper d’un casque et une paire de gants pour vous protéger en cas de chute.

Avec quel chien pratiquer le cani-vtt ?

Quelle race ?

La pratique du cani-vtt ne se fait pas avec n’importe quel chien, tout simplement parce que votre chien doit avoir la force physique nécessaire pour vous tracter vous et votre vélo.
Même si vous pédaler, un petit chien s’épuiserait trop vite et vous risqueriez de le blesser.

Aussi, les chiens n’ont pas tous les mêmes aptitudes physiques pour courir sur de longues distances et tracter leur maître.
Même si vous entraînez doucement votre chien pour le cani-vtt, certains chiens ne seront jamais capables de pratiquer une telle activité physique.

Par exemple un petit chien (teckel, yorkshire, spitz…) ne pourra jamais courir et vous tracter pendant plusieurs kilomètres ils sont bien trop petit et trop léger, aussi les chiens à museaux écrasé (bouledogue français, dogue de bordeaux, shar-peï…) seront trop vite essoufflé et les chiens de grandes tailles sont trop lourd pour courir longtemps (dogue allemand, saint Bernard, cane corso…), sont trop lourd pour porter leur poids pour courir et vous risquez de développer des problèmes osseux, et des dysplasies.

De manière générale, les chiens les plus compatibles avec ce sport, reste en général les chiens sectionnés pour le travail (chiens de bergers, chiens de traîneaux ou encore les chiens de chasse). Les chiens de bergers et de chasse car ils ont un besoin de dépenses qui est très important, les chiens de traîneaux qui eux ont un instinct naturel pour tracter.

A quel âge le chien peut pratiquer le cani-vtt ?

Il est primordial que le chien ait fini sa croissance pour commencer cette activité. Même si vous voyez que votre jeune chien ou chiot veut venir avec vous pour faire du vélo, de lui cédez pas. Il faudra attendre que votre chien ait terminer son développement musculaire, articulaire, etc.

Pour les chiens dépassant à l’âge adulte les 25 à 30 kg, la croissance se termine en général que vers ses deux ans. Aussi lorsque vous pensez que votre chien à atteint sa taille adulte, je vous invite à vous rendre chez votre vétérinaire pour qu’il juge si votre chien peut exercer cette activité.
Même si votre chien à terminer sa croissance et qu’il est apte physiquement pour faire du cani-vtt, vous devez l’entrainer suffisamment avant d’entamer de longue course de cani-vtt.

Comment débuter le cani-vtt ?

Dès lors que le matériel est prêt et que votre chien est apte physiquement, voici quelques conseils pour débuter la pratique du cani-vtt avec votre chien :

Socialisez votre chien :

Votre chien doit apprendre à être sociable envers ses congénères, ne pas les embêter et que ça ne le déconcentre pas en les voyant. Aussi il doit être habituer aux bruits de l’extérieur (voiture, mobylette, enfants qui crient…) pour ne pas être déconcentré, si un oiseau ou un lapin lui passe devant il ne doit pas aller le courser.

Toutes ses petites attentions ne doivent pas le déconcentrer.
Vous devez apprendre à motiver mais aussi calmer votre chien sur demande. En effet, certains moments de la balade seront sûrement favorables à de l’accélération, quand d’autres seront éventuellement dangereux et nécessiteront un retour « au pas ».

Motiver son chien : Pour l’excitation et la motivation, c’est simple, il suffit de le vouloir et d’inciter son chien à y aller, les meilleures indications seront donc « aller ! » ou « go ! » par exemples, mais toujours le même mot.
Calmer son chien : En revanche, pour calmer son chien c’est moins facile, il faudra travailler cela en amont (ce ne sera pas simplement au début pendant la balade car votre chien ne comprendra pas).

Vous devez travailler sur les auto-contrôles de votre chien, le but est que vous devez être capable de contrôler votre chien. Il doit pouvoir être dans le jeu de l’excitation et de revenir calme immédiatement à votre ordre.

L’indication « doucement » : Cela commence par se travailler en simple balade en laisse et c’est votre attitude qui fera tout. En effet, vous devez travailler sur vos changements d’allure lorsque vous marchez en laisse avec votre chien, c’est vous qui décidez de la vitesse prendre.

Voici les bases pour apprendre le « doucement » à son chien :

  • Placez-le au pied, commencez la marche,
  • Sur une ligne droite, marchez très rapidement
  • D’un seul coup vous vous mettez à marcher très lentement
  • A chaque changement d’allure, indiquez un « ordre » à votre chien pour qu’il comprenne les différences d’allure. « Doucement » pour ralentir et « aller » pour accélérer.

Lorsque vous serez à vélo, commencez par faire ces petits changements d’allure (sans aller trop vite bien entendu) en freinant bien lorsque vous dîtes « doucement ». Ensuite, il finira par le proposer sans y être contraint par vos freinages.

Apprenez-lui les directions :

Apprenez à votre chien, avant même de débuter le cani-vtt, les directions et les différentes indications qui vous seront utiles : devant, gauche, droite, stop, etc. Je vous conseille d’apprendre ces indications avec un jouet pour commencer. Votre chien doit avoir une bonne base d’obéissance. Attention, entraînez votre chien à une seule direction dans un premier temps, une fois celle-ci acquise, passez à la seconde afin de ne pas placer votre chien dans un état de confusion au début.

Utilisez un équipement dédié à la pratique :

Utilisez toujours le même harnais pour pratiquer une activité sportive de traction (peu importe laquelle, que ce soit le cani-cross, la cani-rando…) avec votre chien. Utilisez un autre matériel pour les sorties classiques. Cela évitera que votre chien ne vous tracte pas sans arrêt. Il sera faire la différence entre son harnais pour les activités sportives et son collier, ou autre type de harnais pour des promenades classiques.

Préparez ses coussinets :

Pour le bien être de votre chien, appliquez-lui de la pommade protectrice avant et après chaque course pour protéger ses coussinets. Cette pommade le protègera des variances de sol (goudron, terre, racaille, sable…).

Commencez la pratique progressivement :

Commencez les séances de cani-vtt sur de courtes distances pour ensuite augmenter l’intensité et la durée de manière progressive.
Vous devez vous adapter à son rythme, ne jamais le forcer à tracter. Si vous voyez qu’il commence à ralentir ou même à vouloir renifler de droite à gauche, c’est que vous devez faire une pause. Votre chien à peut-être besoin de faire ses besoins, ou il a peut-être soiffe, donc arrêter vous 15 minutes pour le détendre et lui donner un peu d’eau (4 à 5 gorgées)

La pratique du cani-vtt :

Il faut commencer par écouter son chien pour ne pas lui en demander trop. Cela va aussi conditionner le choix du système d’attache :
Pour commencer le cani-vtt, vous devez placer votre chien sur le côté et non pas devant. Ce sera plus simple pour vous et pour votre chien. Pour votre chien, ça lui permettra d’être en confiance au prêt de vous, et pour vous, vous aurez plus de facilité pour garder un œil sur lui lors des changements de direction ou d’allure s’il ne maîtrise pas encore très bien les directions.

Ensuite pour pourrez par devant, une fois que le chien maîtrise les ordres et qu’il est attentif. Le chien doit aussi être en âge et en capacité de tracter et posséder un harnais adapté.

Les premières sorties serviront bien sûr de test sur l’attitude du chien et les capacités du duo. Une fois le Cani-VTT pris en main, la durée des balades dépendra du chien : 1h avec différentes allures (petit trot, quelques sprints) est tout à fait possible pour un chien adulte en bonne santé.